Nouveaux produits

Nouveaux produits
Tous les nouveaux produits
Quelle est la prévention et le soutient aux malades du Sars-Cov-2, Covid long, et traitement des vaccinés ?

Quelle est la prévention et le soutient aux malades du Sars-Cov-2, Covid long, et traitement des vaccinés ?

Nous sommes en octobre 2021, et cela fait 20 mois que « cela » rôde autour de nous, les alertes, la peur de mourir, les proches qui sont touchés, les confinements, les masques, et maintenant le forcing sur les vaccinations… La fracture de la société est grande, entre les radicalement pour et les tout aussi radicalement contre… Et maintenant tous les blocages d’accès à des lieux de notre socialité habituelle, Pass sanitaire oblige, c’est-à-dire finalement une obligation mal déguisée de la vaccination… Et tous ces tests dans nos narines, plus ou moins traumatisants, zone tellement fragile et précieuse de notre corps, pour des résultats finalement peu fiables.
La liste de nos indignations légitimes est longue, et  tous,  médecins et thérapeutes, sommes aux premières loges pour recevoir tous ces récits de personnes désemparées, déboussolées, voir désespérées… Comment s’y retrouver, comment les aider ?

Prenons plusieurs cas de figure, et voyons ce que nous pouvons proposer, du côté de nos médecines naturelles et complémentaires.
Tout d’abord, la maladie elle-même : mettons tout de suite sur le tapis la question du terrain qui accueille ce virus, car cela est fondamental pour le déroulement et les complications possibles de la maladie.
On a pu clairement démontrer que ce sont des personnes qui ont des comorbidités : surpoids, diabète secondaire, hypertension artérielle, déficience immunitaire spontanée ou provoquée par des traitements médicamenteux, et bien sûr les personnes du 4e âge.

Quel est le point commun de ces personnes ?
La malnutrition, le déficit en oligoéléments (surtout Zinc, magnésium, sélénium. Iode), et en vitamines, surtout Vit D3 et Vit C, et le groupe des vit B. C’est dire que toutes les personnes qui mangent pensent-elles « normalement », c’est-à-dire trop sucré, trop gras, nourriture industrielle et monotone, sont susceptibles d’être dans le lot… si elles ne prennent pas de compléments alimentaires spécifiques !
Quant aux hypertendus, qui prennent des médicaments à vie, ils ont tous une carence en zinc… Il faut ajouter à cette liste l’importance de la qualité, variété et quantité de la flore intestinale, qui gouverne notre système immunitaire, et sur ce point toutes les personnes âgées sont concernées…
Donc la réponse juste est : PREVENTION et SOUTIEN de notre système immunitaire !! Curieusement, aucun officiel ni média n’en parle…

Donc dans notre gamme de compléments nutritionnels Thibaut Nature, on pensera à :

Pour renforcer, on pensera à :

Et les huiles essentielles, en diffusion ou application :

  • Les eucalyptus radiata et globulus, peuvent être diffusés.
  • Le cyprès, le laurier noble, le pin sylvestre, la ravintsara, seront mieux appliquées en massage, sur le thorax ou en application locale sur les poignets, en mettant 2 gouttes. sur chaque poignet.

Tous ces remèdes peuvent être utilisés en alternance,  selon l’état de santé diagnostiqué et la propagation du virus autour de soi.
L’affinité personnelle avec ces diverses substances, favorisera le choix entre la prise quotidienne de différentes gélules de plantes, ou de gouttes, entre l’application en massage ou plutôt en inhalation.
Bien sûr que pour les thérapeutes qui pratiquent de la bio résonance, c’est encore mieux pour cibler.

Le traitement d’une personne en cours de maladie :
On peut reprendre une bonne partie de ces conseils de prévention, mais en doublant, voir triplant les doses !
Une diète végétarienne, et de nourriture plutôt chaude et cuite sera un bon accompagnement, ainsi que des tisanes de plantes respiratoires et stimulantes. Si la fièvre domine, on peut ajouter du tilleul et sureau en tisane, et des gélules de Reine des Prés ou de Saule blanc, analogues de l’aspirine (végétale), antiinflammatoire, fluidifiant sanguin, et fébrifuge.
L’erreur à ne pas commettre est : ne pas abuser des fameux anti-inflammatoires classiques, qui représentent selon moi la pire des stratégies !
Les inhalations d’eau chaude, additionnées d’HE, par exemple les eucalyptus, le ravintsara, le laurier noble, le thym à thymol, le tea tree.

Que faire maintenant pour les vaccinés avec des effets secondaires ?
Je proposerai à nouveau de veiller sur le système immunitaire, avec ce que nous avons déjà nommé, de sécuriser le système sanguin et la coagulation avec :
Le Zinc en oligo-élément, l’Omega 3 Fort,  Le Resvéranol, en association avec Coenzyme Q10 Fort ou du Venopycnol.
Et pour sécuriser le système immunitaire :
Naturstim, Lapacho, qui participe au transport de l’oxygène dans le sang, et le Maitaké qui régénère l’immunité.
Sans oublier de drainer les cellules des toxines des métaux lourds générées par le vaccin :
ChlorellaTonifoie, Desmodium, Drainorgan.
Sécuriser le vieillissement cellulaire (raccourcissement des télomères) avec : Longue Vie qui régénère l’ARN également.

Concernant le Covid long:
Suivant les symptômes persistants, vu que chaque patient peut présenter des symptômes différents, on pourra reprendre différents remèdes cités ci-dessus, mais se rappelant que le principal doit être mis sur la flore intestinale, et le drainage des organes, puis le soutien immunitaire, par exemple avec : Maïtaké et Lapacho.

Blog écrit par Dre Nathalie Calame, généraliste, homéopathe, naturopathe et spécialiste en micro-immunothérapie, au Centre prévention et Santé de Colombier.

Mots clés: covid

Laisser un commentaire